04 juin 2006

MP3

N° 13- 21/05/06 – 12h30

C’est un homme noir d’une soixantaine d’années, il s’approche, hésitant, d’un jeune blanc, pantalon large, baskets non lacées, regard perdu au loin et écouteurs dans les oreilles. Il s’assied à côté du jeune et en lui tendant un petit objet gris : « Dites, vous pourriez m’expliquer comment ça marche un aimepétrois ? »

-         Pardon ?

-         C’est ma fille qui m’a donné son vieux aimepétrois. Elle vient d’en gagner un plus performant à un concours. Je n’arrive pas à le faire fonctionner. Vous pouvez m’aider ?

-         Y-a de la musique dedans ?

-         Euh, oui, elle a mis des chansons pour moi.

-         Faites voir… (le jeune prend le lecteur mp3 des mains du moins jeune et le manipule quelques instants sans rien dire. Puis à l’attention de l’homme qui avait gardé les écouteurs dans les oreilles : Vous entendez quelque chose là ?

-         Non

-         Et là ?

-         Non

-         Maintenant, vous entendez quoi ?

-         Ah oui, là j’entends quelque chose. (Il se tourne vers le jeune avec un grand sourire) J’entends la radio ! On peut écouter la radio avec ça ?

-         Ben, on dirait ! A priori, pour écouter vos chansons, faut aller dans « menu » comme ça et sélectionner « mp3 »

-         Oh là, vous allez vite ! Comment je vais dans « menu » ?

-         Avec la molette là, en dessous. Vous voyez, vous pouvez la tourner de gauche à droite. A mon avis, c’est aussi comme ça que vous passerez d’une chanson à une autre.

-         Ah d’accord, comme ça ? Et après je fais quoi ?

-         Vous appuyez sur « play »

-         Sur « play » ?

-         Le bouton avec le triangle

-         Ah oui, j’entends la chanson… ouh là, c’est fort ! C’est où qu’on baisse le son ?

-         Euh, ici, vous tournez vers la gauche.

-         Ah, c’est mieux. Ça vous rendrait sourd, ce machin !

-         Ouais, faut faire gaffe, j’ai des potes qui ont eu des problèmes. Ils n’entendent plus les aigus. Sur les I-Pods, ils ont limité le volume. Comme on bride les moteurs, vous voyez ?

-         Vaut mieux… Et pour l’éteindre, je fais quoi, à votre avis ?

-         Essayez de laisser votre doigt sur « play » pendant un moment…

-         Ah oui, ça marche… je veux dire : ça l’éteint ! … Eh, merci beaucoup, hein ?

-         Sans problème !

L’homme noir reste maintenant assis à côté du blanc et, concentré, commence à se familiariser avec l’appareil. Après un moment, il se tourne vers le jeune :

-         J’entends des voix ! … Je veux dire, dans les écouteurs !

Le jeune saisit un fil des écouteurs du moins jeune : « je peux ? » L’homme lui fait oui de la tête. Il ôte ses propres écouteurs et prend l’écouteur gauche de l’homme. « Ah, c’est nous ! On a dû s’enregistrer tout à l’heure par erreur.

-         - On peut s’enregistrer ?

-         Ouais, ça doit faire « dactylophone »

-         Dictaphone ?

-         Ouais, dictaphone ! Et là c’est pour les réglages, quand vous allez sur « syst », vous pouvez régler l’heure. « RPL », ça je ne sais pas ce que c’est…

Puis, en lui rendant l’écouteur : elle aurait dû vous donner le mode d’emploi, votre fille…

-         Elle le retrouvait plus, avec tous les cartons… (l’homme s’arrêta net de parler. Il se prend la tête dans les mains)

-         Eh, Monsieur, ça va pas ? Qu’est-ce qui vous arrive ? J’ai dit quelque chose de mal ?

-         Non, non, je suis désolé, c’est en parlant des cartons, ça m’a fait penser. Je reviens de chez elle, on a fait des cartons tout le week-end. Elle part habiter avec sa sœur un moment. Son mari vient de la quitter. Il la laisse toute seule avec deux gamins. C’est terrible. Elle ne travaille pas. Je ne sais pas comment elle va pouvoir s’en sortir… Je ne sais surtout pas pourquoi je vous raconte tout ça. Je suis navré, vous êtes tellement gentil de m’avoir aidé avec mon bidule…

-         C’est pas grave Monsieur. Elle s’en sortira vot’ fille. Y a des aides et pis, il devra y payer une pension, son mari. Chez moi, c’est pareil, mon père il est parti quand j’étais môme. On s’en est sorti avec ma mère. C’est la vie qu’est comme ça. On apprend à se débrouiller.

-         Vous avez sans doute raison. Ça me remonte le moral

-         Bon, je descends là moi. Courage Monsieur. Vous n’avez qu’à écouter de la musique, maintenant que vous savez vous servir de votre mp3, ça vous changera les idées…

Et le jeune sortit du train en faisant un clin d’œil au moins jeune.

18h00

Posté par Miguel Margarido à 10:52 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur MP3

Nouveau commentaire